Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2006 5 10 /03 /mars /2006 23:06
 

· à  Carsac-Aillac          24200 Carsac-Aillac


 

Bâti en pierres blondes, l'édifice présente un portail à cinq voussures, un clocher carré et une nef dont la voûte fut reconstruite en clefs de disques au cours du 16ème siècle. Le choeur est couvert de lauzes et l'abside ornée de chapiteaux archaïques est d'inspiration orientale.

 

 

 

 

Intérieur de l'église romane de Carsac

...

 

Repost 0
24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 22:20

Je ne résiste pas au plaisir de rajouter des images des plus belles oeuvres de Lascaux, certains connaisseurs ont apprécié et c'est toujours un plaisir de les revoir.

On imagine bien le troupeau de cerfs traversant une rivière

... Un seul groupe de figures, formé de protomés de cerfs, est placé en écho à l'iconographie précédente sur la paroi opposée. Certains ont évoqué l'image de cinq cerfs franchissant une rivière, d'où le nom du panneau des "Cerfs Nageant".
Toutefois, cette forme de composition n'est pas spécifique des cerfs, plusieurs autres ensembles sont structurés de la même manière et avec des thèmes différents, bouquetins ou taureaux, sans pour autant prétendre à une interprétation analogue.

Bisons adossés

 C'est certainement l'exemple de traduction de la troisième dimension le plus caractéristique de ce sanctuaire. réserves des membres du second plan, distorsion des formes, choix du support, composition en symétrie, sont autant d'artifices utilisés pour donner l'illusion du relief...

...Sur la paroi de droite, la composition, faite d'une nuée de petits chevaux, se cristallise autour d'une grande vache noire caractérisée par un mouvement inhabituel dans l'iconographie paléolithique évoquant une chute...

 

 Cette composition s'initie par une figure étrange, la ...

"C'est presque trop beau" dira l'abbe Breuil, un des pionniers de la recherche sur la préhistoire.

 sources: http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/lascaux/fr/

Repost 0
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 22:37

Cette cité de 3000 âmes est mondialement connue pour la grotte de Lascaux, "chapelle sixtine de la préhistoire" qui se trouve dans une colline toute proche. La découverte de Lascaux par quatre adolescents en 1940 malgré la guerre en cours a un retentissement international. Les plus grands spécialistes accourent alors pour étudier les quelques 1963 oeuvres répertoriées. Elles sont datées du Solutréo-magdalénien (entre 18600 et 17000 bp) Ce décor spectaculaire sera ouvert au public et fermé au début des années 60 pour "maladie verte" de la paroi. Les peintures sont enfin préservées et on peut les admirer dans un fac-similé à quelques centaines de mètres de l'original. 

.

La cité de MONTIGNAC s'est constituée rive droite de la Vézère autour du castrum attesté dès le Xème siècle. Au cours du Moyen Age des faubourgs ou barris se sont développés au delà des remparts autour du monastère St Thomas et outre rive au delà du pont médièval. On peut y admirer des maisons des XIIIème et  XIVème siècle rue de la pégerie et à pilotis le long de la rivière.

.

.

.

.

.

 

Les photos anciennes datent de 1904 et sont issues de la collection Carcenac.

 




.

                                                                                                        à suivre...

Contribution pour photo aérienne: ici

Repost 0
16 février 2006 4 16 /02 /février /2006 22:08


Il y a quelques semaines, je vous avais présenté mes débuts dans l'art de rénover une vieille cabane en pierres sèches. Voici la suite de mes travaux :



16 février 2006
 

Le plus long c'est de dégager les pierres enfouies dans la végétation à la périphérie de la cabane. Plusieurs tas de pierres sont à retrouver sous les mousses, les racines et l'humus et il faut aller chercher le rocher à plus de vingt centimètres du sol naturel. La nature reprend vite ses droits mais j'ai l'impression de déterrer des vestiges vieux de plusieurs siècles.  Quoi qu'il en soit les murs nord et ouest continuent de grimper. Seul le mur sud est en panne à cause de cette souche récalcitrante pourtant bien entamée par la hache et la tronçonneuse. Il faudra du temps et de la patience pour la faire sauter.


 

   

 

 Pour poursuivre mes travaux, je suis allé me documenter chez architecture en pierre sèche  et

voilà ce que j'ai trouvé :

 
                                                                                                                                                 A Suivre ....

Repost 0
Guy Boyer boguy - dans travaux
commenter cet article
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 22:47

Début de l'article ici

Au hasard des balades en Périgord, découverte d'un magnifique portail de ferme couronné de lauzes à VALOJOULX près de la vallée de la Vézère.

.

Beau travail de charpente et de maçonnerie sur cet ouvrage fin XVIIIème ou début XIXème siècle

Repost 0
7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 22:47

Samedi 28 janvier 2006

Il est tombé plus de 25 cm de neige à Veyrignac, les communications routières sont bloquées sauf pour de rares 4x4 et des courageux qui ont tutoyé les bas côtés et les fossés. Les images sont un peu en retard, j'ai du revenir à l'argentique et il a fallu attendre le développement, patience...10 jours après les voici.

 

 

 

 

 

.

 

.

                .

 

.

 

Lien  pour  VEYRIGNAC 

Repost 0
2 février 2006 4 02 /02 /février /2006 15:23

 

 

 

 

 

Il s'agit bien de la même tour du fort d'Aillac, en partie détruit par le passage de la voie ferrée au début du XXème siècle. Ces deux photos ont été prises avec plus de 80 ans d'écart ...

Repost 0
28 janvier 2006 6 28 /01 /janvier /2006 22:40

                                                 Carlux

...

                                                                   Calviac

...

                                                   Saint-Julien de Lampon

...

                                                       Veyrignac février 2004

...

 

Repost 0
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 13:38

Il est courant de dire que la photographie, plus que le film(?) est un témoignage d'une époque, d'un bâtiment, d'un personnage. C'est tellement vrai lorsqu'on recherche l'évolution architecturale d'un village à travers les années ou même les siècles(la photographie débute son troisième).

 

                      

          Veyrignac 1935                                              Beynac coll. Carcenac 

                   

                  Monfort                                                  Roufilhac

 

Pour cela il existe les collections de cartes postales, très en vogue dans la première partie du XXème siècle, mais pour les lieux qui n'étaient pas en vedette à cette époque les collections privées peuvent être d'un très bon recourt. Pour le reste il n'y a rien, à part notre oeil d'amateur passionné qui se doit d'apporter un témoignage même modeste avant que des oeuvres d'art disparaissent dans l'oubli total.

            

          l'église de Carsac                                         élégant manoir vers Salignac

 

C'est pourquoi nous faisons tous oeuvre utile, les photographes du dimanche en dénichant les trésors architecturaux de nos régions et surtout ne pas se priver de "mitrailler" car le numérique nous autorise désormais tous les excès pour ensuite retenir que les meilleurs clichés.

Je vais donc mettre progressivement en ligne tout ce que je considère comme bon et utile dans cette perspective et je je lance un appel à tous les dénicheurs de trésors pour me faire part de leurs découvertes anciennes ou récentes dans ce domaine. Merci et à bientôt sur les commentaires de ce blog.

 

                          

               la campagne vers Salignac                                             l'église de Saint-Geniès

 

                                                          le  lavoir  de  Carsac

 

                   

 

                                  Intérieur de l'église  romane  de  Carsac

 

                                           Chapiteau  dans  l'église  de  Carsac

    

 

 

                                                                  

 

          Il s'agit bien de la même tour du fort d'Aillac, en partie détruit par le passage de la voie ferrée au début du XXème siècle. Ces deux photos ont été prises avec plus de 80 ans d'écart  ...

 

                                                              

 

Repost 0
23 janvier 2006 1 23 /01 /janvier /2006 09:45

 

En décembre 1999, à la fin du siècle dernier une violente tempête abat, entre autres, plusieurs arbres au « pech d’en neige ». Ce sont des chênes, des charmes, mais aussi quelques châtaigniers et des chênes verts. Quelques années plus tard, nous décidons de débarrasser  la parcelle des arbres couchés ou arrachés par la violence du vent. Le bûcheron de Groléjac contacté suite aux recommandations des voisins aurait bien enlevé tous les arbres couchés ou non. Nous lui avons demandé de laisser les plus beaux chênes et les charmes qui bordent le penchant qui domine la Dordogne. Ce ne fut pas sans mal, son travail étant terminé il nous a laissé tout le petit bois et du nettoyage de ronces. C’est alors qu’au milieu des broussailles et des souches apparaît un mur en pierres sèches qui dépasse de la végétation. Quand j’aurais le temps, je m’emploierais à le dégager pour voir quelle est l’origine de ces vestiges, sans doute une cabane en pierre sèche appelée à tort aujourd’hui « borie ».

            Ce n’est que deux ans plus tard le 26 novembre 2005 que j’ai envie d’en savoir plus et j’entreprends le débroussaillage et le déblaiement du tas de pierre. C’était bien une cabane, assez courante dans la région, qui abritait les vignerons ou les bergers.

 

 

Après une petite heure de travail le 26/11/2005

 

Le lendemain on commence à  voir ses formes

 

 

   

           La porte apparaît ainsi que le seuil ; cette souche va être difficile à éliminer !

 

 

 

Dans le brouillard persistant j’entends une clochette qui se rapproche. J’imaginais être revenu au temps ou les chèvres trottinaient dans ces sous bois. Las ce n’était que Cybelle la chienne de Bernard qui essayait de lui débusquer une bécasse.

 

 

 

 

J’y retourne vers 14 heures pour faire quelques photos avec le soleil enfin revenu et j’en profite pour prendre quelques clichés d’une cabane voisine mais qui n’a visiblement pas du tout la même forme. Celle ci est plus haute (ce n’est pas difficile) construite comme un mur, sans lauzes.

 

       

 

 

En repartant vers le village une forme au milieu du chemin se met à bouger et à s’enfuir, j’ai tout d’abord pensé à un lièvre vu la taille. En fait c’était un jeune marcassin que j’ai revu un peu plus bas détaler en grognant.

 

 

Mercredi 27 décembre

Il fait froid, histoire de me dégourdir les jambes et les mains je monte en "neige" pour évaluer la suite des travaux. Il faut dégager les pierres en tas sur le mur ouest avant d'envisager de le reconstruire. Après quelques hésitations dues à la température ambiante et les pierres collées par le gel, la reconstruction a enfin démarrée et je peut apprécier les premiers 50 cm de hauteur de mur!

 

 

 

 

Entre temps j'ai pu aller voir des cabanes voisines et je vais essayer de m'inspirer des techniques de construction certes rustiques mais pourtant très esthétiques.

 

 

 

 

 

                      

 

 

 

     

 Dimanche 22 janvier 2006

 

 

En guise de footing je monte au pech de neige vers 10 heures, il gèle encore mais le soleil sort des bancs de brouillard et va réchauffer tout çà. Je commence par déblayer des pierres au pied de la ruine que j'entasse grossièrement sur le mur ouest avant de les mettre en place. J'arrive assez vite à hauteur d'une petite baie que je souhaite intégrer dans le mur et je repère de belles pierres qui feront l'affaire.Au bout d'une bonne heure de travail le résultat est probant, certes il reste quelques alignements et aplombs à réaliser mais le mur prend forme petit à petit. Je prend quelques photos de l'ouvrage et je le mesure pour la première fois: longueur 2.70 m, largeur: 2.55m ;hauteur: on verra plus tard...l'épaisseur des murs avoisine les 70 cm ! 

 

 

 

 

Repost 0
Guy Boyer boguy - dans travaux
commenter cet article